Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site
> > > BAMBOU MOUCHE - HALL 1

BAMBOU MOUCHE - HALL 1

Activité

Canne en bambou refendu et restauration et création.

Présentation au Salon

Responsable et présent au salon

Gilles COURBON
Tél. : Port :
03.86.30.87.12 06.29.86.57.83
Mail : courbon.g@orange.fr

Gilles COURBON fabrique et répare pour le plaisir des cannes en bambou refendu pour la pêche à la mouche.

Cette année encore, il fera partager sa passion pendant deux jours et demi pour la 23e édition du salon. Rendez-vous dans le Hall 1.

Voir l'image en grand

Gilles Courbon "Bambou Mouche" reçoit sur son stand Gil Avérous Maire de Châteauroux.

Présentation :

Ce Sud-Nivernais, Gilles Courbon, a taquiné son premier poisson à 14 ans. « C'est mon père qui m'avait emmené à la pêche à la mouche. Comme lui, j'ai pêché avec une canne en bambou refendu. »

Même si, aujourd'hui, la production de ces cannes spécifiques est arrêtée, ce jeune retraité psychologue continue d'utiliser ce matériel. Pour lui, c'est une canne qui raconte une histoire : « Certes, ce type de canne est plus lourd que ceux réalisés avec des matériaux plus récents comme le carbone ou le composite. Mais les sensations ne sont pas les mêmes. C'est comme si vous compariez un meuble ancien et un vendu en grande surface. Certaines, comme celles griffées "Pezon et Michel, " qui était le numéro un mondial de la canne en bambou refendu, sont pour moi de véritables 'uvres d'art. Cette dernière a compté des ambassadeurs aussi prestigieux que Charles Ritz et Ernest Hemingway. »

Depuis quelques années, cet habitant de La Nocle-Maulaix, avec l'un de ses amis, Christian Briot, de Thaix, s'emploie à faire vivre ce patrimoine. Ils ne sont que quelques-uns en Europe.

Travail méticuleux

« Mon ami s'occupe des mouches et je fabrique et restaure les cannes », explique Gilles Courbon. Entre la refente du tronc de bambou brut, l'usinage des baguettes, l'assemblage, la ligature, le collage et enfin le vernissage, c'est un travail très méticuleux qui est nécessaire à chaque étape de la fabrication. « Chaque canne est unique. Elle sera différente en fonction du type de pêche que l'on veut pratiquer. On peut aussi la personnaliser. Nous n'en faisons pas commerce. C'est une vraie passion. Ce qui m'intéresse le plus c'est essayer de la transmettre. Si une personne souhaite que je lui explique les étapes de fabrication, elle sera la bienvenue. »

Les deux complices dévoileront d'ailleurs leur savoir-faire dimanche 20 octobre, lors de la Fête de la Bousculat, à Riousse. Démonstrations et exposition de matériel ancien sont prévues. Quant à l'idée de créer une association pour partager cette passion avec d'autres : « Pourquoi pas ? Il faudrait trouver un lieu… ce pourrait être sur Decize. Mais il faudrait surtout trouver des gens motivés. »

Internet. Pour découvrir toutes les étapes de fabrication de la canne à pêche en bambou refendu, les deux amis ont créé un site internet où ils expliquent tout (www.bamboumouche.fr).